Return to site

Pourquoi et comment nous avons divisé les prix du marché par
-presque- 2 pour être au juste prix

Nos petits secrets internes de leveurs de fonds

Dans certains secteurs d'activité, dont le nôtre, afficher des prix plus bas que ceux du marché envoie parfois un mauvais signal. Les clients potentiels peuvent se demander si l'offre est bien sérieuse et si la qualité est au rendez-vous... Et ce sont des interrogations tout à fait légitimes, surtout concernant un point aussi important pour un entrepreneur qu'une levée de fonds, directement liée à la croissance potentielle de sa boite.

Pourtant, chez Super Capital, nous avons pris le parti, depuis quelques semaines, de baisser drastiquement nos prix. Pour faire clair, aujourd'hui et depuis "toujours", se faire accompagner par un leveur de fonds traditionnel (une "banque d'affaires" si on veut faire chic), cela coute 15k€ à 20k€ de fixe (appelé "retainer") au démarrage de la mission, quoi qu'il arrive (et parfois même beaucoup plus chez certains acteurs, jusqu'à 70k€ !), + 6% de variable (appelé "success fee") si la levée se réalise. Chez nous, c'est 8 à 10k€ de fixe + 4% de variable, soit un bon tiers de moins que les prix pratiqués par les leveurs tradi.

Alors comment fait-on ?

- D'abord, nous n'avons pas de bureaux chics et couteux dans le 8ème arrondissement de Paris. Presque tous les leveurs de fonds traditionnels ont ce genre de bureaux, qui leur coutent 10k€ par mois ou plus... Nous travaillons chez nos clients, dans des co-workings, à la maison...

- Ensuite, nous savons nous adapter à nos clients et à leur situation. Par exemple, le mois dernier, le dirigeant d'une belle boite de logiciel est venu nous voir en nous disant "j'ai déjà trouvé mon investisseur, il est prêt à mettre 1m€ dans ma boite, par contre j'ai besoin de vous pour m'aider à lui raconter la belle histoire que nous allons construire ensemble". 

Les leveurs tradi auraient soit renvoyé poliment ce monsieur dans ses bureaux en lui disant qu'ils n'étaient pas intéressés, soit dit "ok, on prend la mission, et on prend nos 5 à 6% de variable sur tous les capitaux injectés dans votre boite, y compris ceux injectés par l'investisseur que vous avez trouvé"...

Nous lui avons dit "ok, écrivons cette belle histoire ensemble (BP Excel + pitch deck de présentation PPT) et tu iras voir ton investisseur bien armé, tout seul comme un grand". Et évidemment, on n'a facturé qu'un fixe correspondant à notre temps de travail et pas de variable ! A contrario, on a parfois des entrepreneurs qui viennent nous voir avec en leur possession des documents de présentation (PPT et/ou BP Excel) d'une qualité exceptionnelle. Pourquoi diable irait-on refaire from scratch des documents beaux, bien faits, solides, sur le fond et sur la forme ? Pour justifier un fixe ? Ridicule et contre-productif. Dans ce cas-là, nous réduisons voire supprimons notre fixe et ne prenons qu'un variable.

- Enfin, nous avons bien étudié la chaine de valeur et les process d'une levée de fonds. Et nous avons éliminé ce qui nous semble peu utile voire même contre-productif. Un exemple tout simple : nous ne venons plus aux rendez-vous investisseurs avec les entrepreneurs. Cela ne sert presque à rien. Les investisseurs veulent parler aux entrepreneurs, pas aux intermédiaires ! Et cela nous fait économiser beaucoup de temps. Nous nous plaçons donc "en back-office" ou "en back-up", pour conseiller l'entrepreneur dans sa relation avec l'investisseur (en plus de les faire pitcher à blanc, de les briefer avant les rendez-vous et de les conseiller sur les clauses du pacte d'actionnaires à aménager) mais certainement pas en frontal avec l'investisseur, ce qui peut brouiller le message et défluidifier la relation investisseur / entrepreneur. Par contre, c'est bien nous qui envoyons les dossiers par email aux investisseurs, car ils nous connaissent et lisent nos emails systématiquement (ils savent que nous ne leur envoyons que de bons dossiers).

Vous l'avez compris, nous avons une approche nouvelle, simple, pragmatique et efficace du marché de la levée de fonds. Et nous savons aussi travailler en collaboration avec des confrères si besoin.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly